Sélectionner une page

Dans mes différentes relations professionnelles et relationnelles, j’ai souvent entendu dire « Oui mais toi tu es créative », sous-entendu que l’autre ne l’est pas.

Je me sens un peu triste quand j’entends ça. Nous avons tous une capacité créatrice. J’irai même plus loin, nous sommes toutes créatrices. Alors oui, je suis créative.

Je suis créative et toi AUSSI. Nous n’avons peut-être pas accordé le même temps à développer notre créativité. Mais ce qui est sûr c’est qu’elle est là.

Car, oui, être créative ça s’apprend ! Ce n’est pas un don que tu as ou n’as pas à la naissance. Ça s’apprend et ça se travaille.

Comment devenir créative ?

1. Ouvrir son regard, ouvrir son regard critique

Apprendre à regarder, à ressentir et à interpréter.

  • Prends un visuel autour de toi (un flyer, une page facebook ou instagram, une affiche, une carte de visite, un site web…)
  • Regarde-le, et note sur un papier tout ce que tu ressens, qu’est-ce que ça t’évoque ? Imagine un lieu, une sensation vers lequel ce visuel t’emmène. Tu peux noter des mots, des environnements, des sons, des images.

Tu peux faire cet exercice avec un visuel qui te plait et un autre qui ne te plait pas. Tu peux prendre l’habitude de faire ça le plus souvent possible. Quand tu es dans une salle d’attente, quand tu marches dans la rue, quand tu es dans les transports en commun, etc… Regarde les affiches, les flyers, les posts sur les réseaux (pourquoi regardes-tu plus celui-ci qu’un autre ?), les enseignes de magasins, les cartes de visites sur les comptoirs.

Tu peux te faire une petite boite de tous les supports imprimés qui te plaisent. Quand tu manqueras d’inspiration tu pourras les regarder.

J’insiste sur le fait de « ressentir ». Tourne ton regard vers l’intérieur, qu’est-ce que ces couleurs, cette typographie t’évoques ? Tourne ton attention vers ton cœur, et essaie d’identifier tes pensées.

  • Questionne ! Essaie de voir quelles sont les différences entre ces deux visuels ? qu’est-ce qui fonctionne et ne fonctionne pas. Est-ce le nombre de typographie différentes ? L’association des couleurs ? Les images ? La qualité ? Le contenu ? L’agencement du texte ?

On verra dans les prochains articles qu’il y a certaines règles à appliquer, pour emmener le lecteur dans un univers.

2. Se nourrir

Pour faire preuve de créativité, il est nécessaire de nourrir son esprit de belles choses. Comment nourrit-on sa créativité ?

  • Tu peux comme je l’ai évoqué plus haut, prendre ta « Boîte des supports imprimés »
  • Aller faire un tour sur Pinterest, une immense bibliothèque de créations. Tu peux t’inspirer des visuels graphiques en tapant des mots clés comme « poster, graphic design, layout, flyer, webdesign… ». Tu peux aussi aller t’inspirer dans des domaines différents du design ou du monde artistique.
  • Aller dans la nature. Regarde les paysages, mais surtout arrête-toi pour observer le tout petit : les insectes, les fleurs… Ces êtres vivants sont époustouflants par leur beauté. Tu peux prendre des photos, ou dessiner, pour t’inspirer plus tard. 
  • Aller dans les musées, expositions de peinture, de photographies, sculptures, design de produits, de mode…
  • Regarder des spectacles de danse, théâtre, des clips de musiques… Les décors, les lumières, le placement des corps dans l’espace sont souvent de belles sources d’inspirations.
  • Et bien d’autres choses qui peuvent caractériser TON univers. Prendre le temps d’observer ton environnement. Si ton kiff c’est les voitures, regarde les détails, les motifs, les reflets…

3. Recopier

« Mais comment ça, tu fais du plagia ? »

Alors au début, oui, on en fait tous. Et c’est normal. Comme tout apprentissage, on a besoin de recopier, de refaire le geste pour ensuite pouvoir se l’approprier. Car tu verras déjà, en voulant faire pareil, ça ne le sera pas. Déjà parce que tu vas prendre ton propre texte, tes propres images, et puis parce que tu ne vas pas capter tout de suite les détails qui font que c’est harmonieux. Et c’est comme ça que tu vas apprendre, et devenir de plus en plus précis et minutieux.

N’oublie pas avant de « te connecter » au visuel que tu recopies. C’est-à-dire : « Qu’est-ce que ce visuel m’évoque ? Qu’est-ce que je ressens ? ». Garde ensuite ce ressenti pour créer ton visuel.

NB : C’est ok de recopier pour s’entrainer, ne t’amuses pas non plus à publier et à crier sur tous les toits que c’est toi la créatrice. Garde-le pour toi. On reste dans le respect des droits d’auteurs. C’est juste des entrainements. 😊

4. Laisser la place au vide et créé 

Prend un carnet et quelques crayons et va dans un endroit où tu te sens bien : ton bureau, un café, au parc, dans l’herbe de ton jardin, au bord de la mer, de la rivière, de ta piscine, en haut de la colline…

Ressens ce que tu as envie d’évoquer dans ton visuel (de la joie, du dynamisme, du calme, du fun, du professionnalisme…), ressens-le dans ton corps. Garde ton attention centrée à l’intérieur de toi.

Laisse faire.

Laisse les idées venir.

Tu peux commencer à crayonner, même si c’est juste un petit point. Laisse faire, fais-toi confiance !

Tu peux aussi prendre ta petite boîte de visuels inspirants, les regarder tout en restant connectée à tes ressentis.

Il faudra faire souvent pleins de croquis avant d’arrivé à quelque chose de satisfaisant.

Laisser couler quelques heures, quelques jours. Et de nouvelles idées arrivent pour améliorer les premières.

Les idées ont besoin de vide pour apparaître. Alors, si ça bloque, passe à autre chose. Aies confiance, ça viendra 😊

Petit aparté : les contraintes

On a souvent des contraintes, qui semble-t-il peuvent parfois nous bloquer : ne reste pas focaliser dessus. Au contraire, les contraintes c’est bon moyen pour être vraiment créatif : trouver de nouvelles solutions.

 Je te laisse prendre soin de toi, te laisser t’inspirer. J’espère que cet article aura éveillé ta curiosité. Si tu as quelques minutes après tes expériences, partage-moi ton cheminement et tes créations !

A bientôt,

Lucile

#entrepreneuse #create #graphicdesign #creativite #visuels #communication #inspiration #autonomie